botte

Pour désigner l’Italie, on parle de la botte de l’Italie ou de la botte italienne, par analogie de forme. Botte, employé absolument, s’écrit avec une majuscule.

 Umberto est un habitant de la Botte.


 La première allusion en français à la ressemblance de l’Italie avec une botte remonte à 16371. Cette ressemblance est explicitée par Pierre-Valentin Faydit dans La Télémacomanie (1700) :

L’Italie est faite comme une Pyramide, ou, comme une botte. Les deux côtez sont arrousez par deux Mers. Le haut est fort large, & repond à la base de la Pyramide, ou aux ailes de la botte, & au gras de la jambe : Le bas est fort étroit, & se termine en pointe, & ressemble assez au pied de la botte, où [sic] à la pointe de la Pyramide.

Pierre-Valentin Faydit, La Telemacomanie, p. 153.

Sources :

  • Association suisse des typographes. Groupe de Lausanne, Guide du typographe : règles et grammaire typographique pour la préparation, la saisie, la mise en pages des textes et leur correction, 7e éd., Groupe de Lausanne de l’Association suisse des typographes, 2015.
  • Avity (Pierre d’) et Ranchin (François), Le Monde, ou la Description generale de ses quatre parties, avec tous ses empires, royaumes, estats et républiques, 5 vol., Paris, Claude Sonnius, 1637.
  • Colignon (Jean-Pierre), Jean-Pierre Colignon : langue française et culture — culture générale et humour [en ligne], s. n. n. d. [consulté le 10 octobre 2017].
  • Faydit (Pierre-Valentin), La Telemacomanie, ou la Censure et critique du roman intitulé, « Les Avantures de Telemaque fils d’Ulysse », ou suite du quatriéme Livre de l’Odyssée d’Homere, Éleutérople (Rouen), Pierre Philalèthe, 1700.
  • Petit Robert : dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (Le), éd. 2015, sous la dir. de Josette Rey-Debove et Alain Rey, Le Robert, 2014.
  • Trésor de la langue française informatisé [en ligne], Analyse et traitement informatique de la langue française/CNRS/Université Nancy-II, 2002 [consulté le 12 octobre 2017].