comme

comme (se servir de qqch) Si l’on fait l’ellipse du prédicat, la conjonction de subordination comme ne sera pas suivi de la préposition de :

 Tu te sers de ta raquette comme un vrai joueur de tennis (= comme un vrai joueur de tennis se sert de sa raquette).

Si l’on fait l’ellipse du sujet et du verbe, comme sera suivi de la préposition de :

 Tu te sers de ta raquette comme d’une poêle (= comme on se sert d’une poêle).

La phrase suivante n’aurait aucun sens :

 Tu te sers de ta raquette comme une poêle.

Remarque :

Il est possible de dire sans déterminant :

 Tu te sers de ta raquette comme poêle (= tu utilises ta raquette à la place d’une poêle).

Dans cette construction, comme fait office de préposition et forme avec poêle un attribut du COI.

Sources :

  • Grevisse (Maurice) et Goosse (André), Le Bon Usage, 14e éd., De Boeck, Duculot, 2008 [1936].
  • Jauneau (Jean-Paul), N’écris pas comme tu « chat(t)es » ! : structures du français écrit courant et soutenu, 2 vol., Lulu, 2011.
  • Pierrard (Michel), « Comme préposition ? Observations sur le statut catégoriel des prépositions et des conjonctions », Travaux de linguistique, 2002, no 44, p. 69-78.
  • Pougeoise (Michel), Dictionnaire de grammaire et des difficultés grammaticales, Armand Colin (coll. « Cursus. Lettres »), 1998.
  • Riegel (Martin), Pellat (Jean-Christophe) et Rioul (René), Grammaire méthodique du français, 4e éd. entièrement revue, Presses universitaires de France (coll. « Quadrige »), 2009 [1994].