comment

comment (à, de, sur…) En français, l’adverbe interrogatif comment ne peut être précédé d’une préposition.

À comment, de comment et sur comment sont des calques de l’anglais about how, of how et on how qui doivent être évités en français.

Ainsi, on traduira :

She has some odd idea about how to bring up children

par :

 « Elle a de drôles d’idées sur la façon d’élever les enfants »,

What are your thoughts on the subject of how to earn more money ?

par :

 « Quelle est votre opinion en ce qui concerne la façon de gagner plus d’argent ? »,

They agreed on how to do it

par :

 « Ils sont tombés d’accord sur la manière de le faire ».


 La forme fautive de comment se rencontre dès 1879 sous la plume de Marie Bashkirtseff, qui avait l’excuse d’être d’origine russe1 :

Est-ce que ces vertueuses femmes m’ont jamais donné l’idée de ce qui est convenable ou inconvenant dans le monde et de comment doit se tenir une jeune fille ?

Marie Bashkirtseff, Journal, vendredi 23 mai 1879.

La tournure réapparaît de façon répétée à partir de 1925. Vont s’y ajouter quelques années plus tard sur comment et à comment.

Y a une histoire sur comment elle vient, une histoire d’automobile, toute une histoire d’automobile, toute une histoire sur la petite Stœhlin.

Mme EJ, le 4 février 1931, citée par Jacques Damourette et Édouard Pichon, Des mots à la pensée, vol. IV, § 1425.

J’ai souvent songé à comment vous serez quand vous serez vieux.

Henry de Montherlant, Pitié pour les femmes, p. 134.

Comme l’atteste le dernier exemple, toutes ces formes sont alors employées par les meilleurs écrivains (Gide, Giono, Aragon…), que ce soit dans les parties dialoguées de leurs romans mais aussi dans les parties narratives.

Sources :

  • Atkins (Beryl T.), Duval (Alain) et Milne (Rosemary C.), Robert-Collins : dictionnaire français-anglais, anglais-français, nouvelle éd., Paris, Dictionnaires Le Robert, DL 1989.
  • Bashkirtseff (Marie), Journal : 26 septembre 1877 - 21 décembre 1879, éd. Lucile Le Roy, L’Âge d’homme, cop. 1999.
  • Bashkirtseff (Marie), Journal de Marie Bashkirtseff, 2 vol., Paris, Fasquelle, impr. 1955.
  • Bénard (Pierre), C’est la cata ! : petit manuel du français maltraité, [Paris], Seuil, impr. 2006.
  • Borer (Alain), De quel amour blessée : réflexions sur la langue française, Paris, Gallimard, cop. 2014.
  • Camus (Renaud), Répertoire des délicatesses du français contemporain, Paris, POL, DL 2000.
  • Damourette (Jacques) et Pichon (Édouard), Des mots à la pensée : essai de grammaire de la langue française, 8 vol., Paris, Éd. d’Artrey, impr. 1968-1987.
  • Georgin (René), La Prose d’aujourd’hui, Paris, André Bonne, cop. 1956.
  • Montherlant (Henry de), Pitié pour les femmes, 1936, Éd. Bernard Grasset ; Les Jeunes Filles, vol. II.