décrédibiliser

Ce verbe, dont l’usage s’est imposé à la fin des années 1980 dans le journalisme politique1, est un doublet inutile de discréditer. On préférera donc :

 Par ses erreurs répétées, Armand s’est discrédité auprès de son patron

à :

 Par ses erreurs répétées, Armand s’est décrédibilisé auprès de son patron.

Sources :

  • Académie française, « Dire, ne pas dire », Académie française [en ligne], Académie française, s. d.
  • Larousse, Petit Larousse illustré, éd. 1988, Larousse, 1987.
  • Leconte (Bernard), Qui a peur du bon français !, Éd. Lanore (coll. « Lanore littératures »), 2005.
  • Nouveau Petit Robert : dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (Le), sous la dir. de Josette Rey-Debove et Alain Rey, nouvelle éd. remaniée et amplifiée, Le Robert, DL 1993.