dénoter

dénoter, détoner et détonner Une certaine confusion règne dans l’usage de ces trois verbes paronymes.

En français courant, dénoter signifie « constituer le signe de », « indiquer ».

Son hésitation dénote un vrai manque de courage.

En linguistique, dénoter veut dire « pour un mot, renvoyer à l’élément invariant et non subjectif de sa signification », par opposition à connoter.

Le terme flic dénote une personne appartenant à un service de police, et il connote un caractère familier et péjoratif.

Dénoter ne signifie pas « sortir du ton », « jurer ». En outre, hors de son acception spécialisée, il ne peut s’employer absolument1.

On ne dira donc pas :

 As-tu vu Jules ? Son pull jaune canari dénote !

mais :

 As-tu vu Jules ? Son pull jaune canari détonne !


 C’est à la fin du xxe siècle qu’apparaît la confusion entre dénoter et détonner, comme en témoigne l’exemple suivant :

Ni sac, ni bijoux. Elle dénotait parmi les femmes et les jeunes filles présentes, assez endimanchées dans le souci de plaire en ce jour de fête et qui se tordaient les pieds dans des chaussures trop fines pour les ornières forestières.

Geneviève Dormann, La Petite Main, Albin Michel, 1993, p. 40-41.


Détoner et détonner, quant à eux, signifient respectivement « exploser avec bruit » et « ne pas être en harmonie avec un ensemble ».


 Si aujourd’hui ces deux verbes se distinguent par leur orthographe, il n’en a pas toujours été ainsi. En 1680, Richelet ne connaissait que la forme détonner tandis que l’Académie française, en 1762, n’entérinait que la graphie détoner.

Sources :

  • Académie française, Dictionnaire de l’Académie françoise, 4e éd., 2 vol., Paris, Vve  de Bernard Brunet, 1762.
  • Académie française, « Dire, ne pas dire », Académie française [en ligne], Académie française, s. d.
  • Dormann (Geneviève), La Petite Main, Paris, Albin Michel, DL 1993.
  • Genette (Gérard), Bardadrac, Paris, Seuil (coll. « Points. Essais »), DL 2012 [2006].
  • Larousse, Le Petit Larousse illustré, éd. 2004, Larousse, 2003.
  • Petit Robert : dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (Le), éd. 2015, sous la dir. de Josette Rey-Debove et Alain Rey, Le Robert, 2014.
  • Richelet (Pierre), Dictionnaire françois contenant les mots et les choses, Genève, Jean Herman Widerhold, 1680.