Hugo

Hugo (Victor) Le H du patronyme de ce célèbre écrivain est-il « muet » ou « aspiré » ? Il semble qu’au xixe siècle l’élision l’ait emporté sur l’hiatus, mais à partir du xxe siècle c’est le contraire qui se produit. Aujourd’hui, l’hiatus domine largement. Hugo étant un nom d’origine germanique, apparenté à Hugues, il est en effet plus opportun de dire :

 J’ai lu une œuvre de Hugo

que :

 J’ai lu une œuvre d’Hugo.

Remarques :

1. Quelle que soit la graphie choisie, on s’y tiendra. En outre, on évitera une cacophonie comme :

 On dirait du Hugo,

à laquelle on préférera :

 On dirait du Victor Hugo.

2. Les dérivés hugolien, hugolesque, hugolâtre, hugolâtrie, hugocentrisme, hugotique et hugotisme entraînent quant à eux l’élision1.

Sources :

  • Cellier (Léon), Baudelaire et Hugo, Paris, José Corti, 1970.
  • Dauzat (Albert), Dictionnaire étymologique des noms de famille et prénoms de France, éd. revue et augmentée par Marie-Thérèse Morlet, Paris, Librairie Larousse (coll. « Dictionnaire de poche de la langue française »), DL 1980.
  • Dupré (Paul), Encyclopédie du bon français dans l’usage contemporain, 3 vol., Paris, Éd. de Trévise, DL 1972.
  • Girodet (Jean), Pièges et difficultés de la langue française, Paris, Bordas (coll. « Dictionnaire Bordas »), cop. 2007.
  • Grand Larousse de la langue française, sous la dir. de Louis Guilbert, René Lagane et Georges Niobey, 7 vol., Paris, Larousse, 1986.
  • Grand Robert de la langue française (Le), sous la dir. d’Alain Rey, 2e éd., 6 vol., Paris, Dictionnaires Le Robert, DL 2001.
  • Grevisse (Maurice) et Goosse (André), Le Bon Usage, 14e éd., Bruxelles/[Louvain-la-Neuve], De Boeck/Duculot, cop. 2007.
  • Laboriat (Jean), « Muet ou aspiré », Manuel général de l’instruction primaire, 11 janvier 1964.
  • Larousse, Le Petit Larousse illustré, éd. 2010, Larousse, 2009.
  • Petit Robert des noms propres (Le), éd. 2014, sous la dir. de Paul Robert et Alain Rey, Le Robert, 2013.
  • Petit Robert : dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (Le), éd. 2015, sous la dir. de Josette Rey-Debove et Alain Rey, Le Robert, 2014.