ostension

ostension et ostentation

Ostension vient du latin ostendere, « présenter », « montrer » ; ostentation est issu du latin ostentare, « présenter avec insistance », intensif de ostendere.


Ces deux noms ne doivent pas être pris l’un pour l’autre. Ostentation, terme courant, désigne la mise en valeur indiscrète d’une qualité.

 Paul montre son intelligence avec ostentation.

Ostension, terme plus rare, désigne l’action d’exposer un objet sacré à la vénération des fidèles et, par extension, la cérémonie au cours de laquelle des reliques sont exposées.

 L’ostension du linceul de Turin.

Comme le remarquait déjà Maurice Druon en 1998, l’ostension du linceul de Turin donne lieu dans les médias à une fâcheuse déformation du mot en « ostentation ».

Sources :

  • Académie française, Dictionnaire de l’Académie française, 9e éd., 3 vol., Paris, Imprimerie nationale, Fayard, 1992-2011.
  • Druon (Maurice), « Péché véniel », Le Figaro, vendredi 26 juin 1998.
  • Gaffiot (Félix), Dictionnaire latin-français, [39e éd.], Paris, Hachette, DL 1985.