végane

Végane est un emprunt au mot anglais vegan. Ce dernier, résultat de la contraction de vegetarian1, a été inventé en 1944 par Donald Watson afin de remédier à l’absence d’un terme désignant dans sa langue un végétalien. Dès 1951, le véganisme évoluait du végétalisme au refus global de consommer tout produit issu de l’exploitation animale (alimentation, habillement, loisirs…).


Ce nom et adjectif, récemment créé, apparaît fréquemment sous des graphies diverses.

Les principaux dictionnaires français offrent chacun une écriture différente de végane. Hachette a été le premier à faire entrer le mot dans son dictionnaire, en 2012, sous la forme végan, ane. Robert a suivi avec végane en 2014. Enfin Larousse, jusque-là prudent, ne s’est pas trop engagé en proposant l’année suivante2 végan, ane (comme Hachette) ainsi que vegan, invariable en nombre et en genre.

La graphie à l’anglaise vegan (prononcée à la française « végane » !) doit être écartée. La forme végan, ane, plus conforme à la langue de Molière, est satisfaisante, mais elle a l’inconvénient, au masculin, de ne pas correspondre à la prononciation adoptée par les véganes français. Comme le suggère l’entrée de cet article, c’est l’orthographe végane qui a notre préférence. Si elle n’est pas sans défaut (la francisation est paresseuse), elle a le mérite d’être épicène3 et d’avoir été choisie par la Société végane elle-même.

Sources :

  • Grellet (Tristan), Les Mots du végétarisme [en ligne], Les Mots du végétarisme, 2017 [consulté le 10 octobre 2017].
  • Hachette, Dictionnaire Hachette, éd. 2013, Paris, Hachette éducation, cop. 2012.
  • Larousse, Le Petit Larousse illustré, éd. 2016, Larousse, 2015.
  • Oxford English Dictionary [en ligne], Oxford University Press, 2016.
  • Petit Robert : dictionnaire alphabétique et analogique de la langue française (Le), éd. 2015, sous la dir. de Josette Rey-Debove et Alain Rey, Le Robert, 2014.
  • Société végane, Société végane [en ligne], s. d. [consulté le 12 octobre 2017].
  • Watson (Donald), « Donald Watson of the Vegan Society », propos recueillis par George D. Rodger, dans Vegetarians in paradise [en ligne], Vegparadise.com, 11 août 2004 [consulté le 13 octobre 2017].